Accueil Entreprise Santé Canada
DPSN et Clef des Champs PDF Imprimer E-mail

dpsn4Depuis maintenant plus de 10 ans, dès les premiers balbutiements de cette nouvelle stratégie de Santé Canada sur les produits naturels, nous nous activons à la promotion et la défense de l’herboristerie traditionnelle occidentale. Il est certain qu’avec la mise en vigueur de la nouvelle réglementation en 2004, nous avons décuplé nos efforts puisqu’il s’agissait non seulement de la survie de l’entreprise, mais également de celle des pratiques ancestrales de l’herboristerie. Au fil des rencontres et des discussions avec la Direction des produits de santé naturels (DPSN), nos herboristes ont appris une nouvelle langue, celle des affaires réglementaires, afin de faire valoir et reconnaître le bien-fondé de nos pratiques traditionnelles sans mettre de côté l’immense sagesse et profonde connaissance des vertus médicinales du monde végétal.

Déjà de grandes batailles ont ainsi été gagnées : la reconnaissance du paradigme de l’herboristerie traditionnelle occidentale par Santé Canada, l’établissement de bonnes pratiques manufacturières tenant compte du contexte très particulier des herboristeries (travaillant avec le vivant et les plantes fraîches), la reconnaissance de la certification biologique comme critère de qualité et l’homologation de la nomenclature nord-américaine francophone des plantes médicinales. Depuis de nombreuses années, la Clef des Champs collabore, discute et démontre son expertise auprès des instances gouvernementales.

Il nous reste cependant de grandes batailles à mener et plane toujours sur nos têtes et de celle de tous les consommateurs de plantes vivantes et biologiques le risque de perdre l’accès aux produits de qualité. En effet le courant actuel d’aseptisation et la peur des microbes (associés aux scandales de la listériose, par exemple) amènent la DPSN à exiger des standards de qualité parfois excessifs qui nous obligent à être très créatifs pour ne pas user de traitements dénaturant la qualité des plantes. Les traitements standards pour les herbes et les épices sont l’irradiation et le traitement à l’éthylène, tous deux bannis en agriculture biologique (heureusement!).

Dans la même foulée, l’engouement pour la standardisation des extraits ne privilégiant que quelques molécules chimiques est très loin de la pratique traditionnelle où l’ensemble des principes actifs d’une plante est plus intéressant que la somme de ses composés isolés. Ceci oblige la Clef des Champs à un dépassement extraordinaire en matière de recherche bibliographique sur l’usage traditionnel des plantes.dpsn1

En effet, bien que les usages des plantes soient connus et répertoriés abondamment, les termes et vocabulaires ne rencontrent pas les critères contemporains, les doses et les concentrations ne sont pas toujours précisées et une partie de la connaissance réside dans l’expérience et la tradition orale. Cela nous oblige donc à nous démener de façon particulière pour continuer à offrir des produits dans les standards, les concentrations et les doses que nous savons (grâce à nos 30 ans d’expérience) être efficaces. Bien que nous réussissions, grâce à l’ingéniosité, l’opiniâtreté et l’engagement de l’équipe, à nous conformer à ces normes sans compromettre la qualité de nos plantes, nous devons faire face à un durcissement dans l’application de la loi et nous craignons pour l’accessibilité des plantes médicinales et l’appauvrissement de la gamme des produits qui vous serons offerts sur le marché. La disponibilité et l’éventail de la pharmacopée pourraient être mis en péril.

Notre passion pour les plantes médicinales et votre fidèle support nous ont donné les forces nécessaires pour relever tous ces défis. Nous continuerons à défendre la culture biologique et équitable de toutes ces herbes que nous affectionnons tant.

Mais ces années de lutte pèsent et c’est pourquoi, chers alliés et partenaires de longue date, nous sollicitons votre support et votre compréhension dans ce processus qui nous forcent parfois à retarder la mise en marché de certaines productions, à modifier l’étiquetage de nos produits, à retirer une partie de notre littérature ou à retirer certains produits du marché. Sachez que nous sommes plus que jamais dédiés à fabriquer, beau temps, mauvais temps, des produits de santé naturels de qualité, vivants et vibrants!

Votre équipe réglementaire, au front pour l’herboristerie traditionnelle,

Marie Jutras, herboriste
Laurence Lebrun, pharmacienne
Marie Provost, herboriste